silhouette

Bodylift : Chirurgie de la ceinture abdominale

Bodylift : Chirurgie de la ceinture abdominale

Un bodylift est une intervention de chirurgie esthétique particulièrement indiquée après un régime important ou à la suite d’une intervention de chirurgie bariatrique (« by-pass » ou pose d’un anneau gastrique). Elle permet de traiter un fort relâchement cutané sur l’ensemble du tiers moyen de la silhouette (ceinture abdominale, hanches, fesses, dos, partie externe du haut des cuisses (culotte de cheval) dans un même temps opératoire.

Les résultats d'un bodylift sont souvent spectaculaires mais il faut savoir qu’il s’agit d’une intervention de chirurgie plastique relativement lourde, nécessitant 2-3 jours d’hospitalisation et 21 jours de convalescence.

Qu'est-ce qu'un bodylift ?

Un bodylift est une intervention de chirurgie esthétique qui consiste à réduire l’excédent de peau et de graisse en retendant les tissus de la région du bassin. Un bodylift traite l’ensemble du tiers moyen de la silhouette (ceinture abdominale, hanches, fesses, dos, culotte de cheval) dans un même temps opératoire. Cette intervention s’adresse aux personnes qui présentent un fort relâchement cutané au niveau de la ceinture abdominale.

Dans la majorité des cas, l'excès de peau traité lors d'un bodylift s’explique par une perte de poids importante à la suite d’un régime ou d’une opération de chirurgie bariatrique (traitement de l’obésité) tel qu’un « by-pass » ou la pose d’un anneau gastrique. Un bodylift peut également être indiqué à la suite d’une liposuccion (lorsque la peau ne s’est pas suffisamment retendue après l’ablation des tissus graisseux).

Un bodylift peut être considéré comme un geste de chirurgie réparatrice pour les patients qui ont connu un amaigrissement majeur. Il peut donc faire l’objet d’une prise en charge par l’assurance maladie.

Au cours de l’intervention, le chirurgien retire une bande de peau d’une largeur comprise entre 20 et 40 centimètres tout autour de la ceinture abdominale. La peau est ensuite retendue (« liftée ») au niveau de la ceinture. Ce geste chirurgical s’accompagne généralement d’une liposuccion des zones concernées (ventre, hanches, fesses, cuisses externes).

Les résultats obtenus avec un bodylift :

Les résultats obtenus par un bodylift sont généralement spectaculaires car l’intervention intervient sur l’ensemble du tiers moyen de la silhouette et de la ceinture abdominale :

  • Les hanches sont recreusées et remises en tension,
  • Les fesses sont remontées et regalbées,
  • La cambrure du dos est corrigée,
  • La taille est creusée,
  • L’abdomen est aplati et la peau de l’abdomen remise en tension,
  • La culotte de cheval est aplatie et retendue vers la ceinture

Suites opératoires d'un bodylift

L’intervention, d’une durée moyenne de 4 heures, est pratiquée sous anesthésie générale ou rachianesthésie (anesthésie spinale). Malgré l’ampleur de l’intervention, les douleurs postopératoires restent modérées.

Quand peut on voir le résultat ?

Le résultat de l’intervention sur la ceinture abdominale peut s’apprécier immédiatement malgré l’œdème postopératoire. L’œdème diminue progressivement dans les jours et les semaines qui suivent l’opération.

Les résultats d’un bodylift sont souvent spectaculaires mais il faut savoir qu’il s’agit d’une intervention relativement lourde, nécessitant 2-3 jours d’hospitalisation.

Convalescence après un bodylift

Une kinésithérapie de drainage et de physiothérapie débutée dans les jours qui suivent l’intervention est très utile pour favoriser une récupération plus rapide et plus confortable.

Les pansements sont nécessaires pendant les deux premières semaines. Le patient doit porter des vêtements de contention pendant 2 à 4 semaines.

La position assise doit être proscrite pendant les premiers jours suivant l’intervention. Le fait de se lever et de marcher dès le lendemain de l’intervention est nécessaire pour limiter les risques de phlébite. Des traitements anticoagulants sont généralement prescrits à titre préventif pendant une dizaine de jours.

Avec le Dr Kron, vous sortirez de la clinique avec des pansements spéciaux qui vous permettrons de vous doucher tous les jours, dès le lendemain de l’intervention. Ces pansements seront systématiquement revus en consultation avec le Dr Kron sans que vous ayez besoin de les faire vous-même ou de voir une infirmière (sauf exception).

La reprise de l'activité professionnelle est généralement possible après 3 semaines et celle de la pratique sportive après 4-6 semaines.

Après trois-quatre à six mois, le résultat obtenu sur la ceinture abdominale et le tiers inférieur du corps peut être considéré comme définitif en dehors de la cicatrice qui continuera à s’atténuer sur 1 à 2 ans.

Cicatrices après un bodylift

Emplacement des cicatrices induites par un bodylift
Emplacement des cicatrices induites par un bodylift (vue de face et de dos)

Dans la mesure où un bodylift implique le retrait d'une bande de peau, une cicatrice est une séquelle obligatoire de cette intervention.

La rançon cicatricielle de ce type d’intervention doit être expliquée clairement par la chirurgien lors de la consultation pré-opératoire.

Si la position de la cicatrice dépend de l’anatomie initial du patient, il est néanmoins possible de privilégier telle ou telle position de façon à s’adapter au style vestimentaire du patient (taille haute, taille basse) de façon à ce que celle-ci soit la moins visible possible dans la majorité des situations (elle est placée au niveau de l’élastique d’un « string »).

L’évolution de la cicatrice dure de 6 à 12 mois. Rouge au début, elle va devenir progressivement rosée jusqu’à retrouver la couleur de la peau.

Complications éventuelles

Comme toute intervention chirurgicale, un bodylift présente des risques qui vous seront expliqués par le chirurgien lors de la consultation préopératoire (voir Les risques en chirurgie).

Le risque d’un résultat asymétrique (décalage de quelques centimètres entre les deux côtés du bassin et de la ceinture abdominale) doit être envisagé. Une intervention de correction, moins lourde, peut alors être considérée après quelques mois.

Fumer augmente le risque de complications chirurgicales de toute chirurgie. Arrêter de fumer 6-8 semaines avant l'intervention élimine ce risque supplémentaire. Si vous fumez, parlez-en à votre médecin, votre chirurgien et votre anesthésiste ou appelez la ligne Tabac-Info-Service au 3989 pour vous aider à réduire les risques et mettre toutes les chances de votre côté.

> Fiche d'informtion de la SoFCPRE concernant le bodylift

Partager :
Dr Cédric Kron, chirurgien esthétique à Paris
Dr Cédric Kron

Ancien Interne Médaille d'Or de Chirurgie et Chef de Clinique des Hôpitaux de Paris, le Dr C. Kron est qualifié en Chirurgie Plastique, Reconstructrice et esthétique. Il exerce son activité de chirurgien esthétique à Paris, dans un centre entièrement dédié à une prise en charge globale et sur-mesure du visage et du corps.