regard

Botox : Supprimer les rides de la patte d'oie

Botox : Supprimer les rides de la patte d'oie

La toxine botulique (botox) est utilisée en injection locale pour provoquer des paralysies musculaires ciblées afin d’atténuer les rides d’expressions, telles les rides de la patte d’oie. Cette technique est particulièrement adaptée pour le traitement des rides marquées sur le contour des yeux.

1. Le principe d'un d'une attenuation des rides par injection de botox

L’injection de toxine botulique est un procédé utilisé depuis plus de 20 ans qui permet notamment de traiter les spasmes des paupières ou des mains.

Dans le domaine de la médecine esthétique, la toxine botulique a trouvé son application dans le traitement des rides depuis une dizaine d’année. Elle a aussi montré son intérêt dans le traitement de la sudation, dans le traitement de la migraine et dans le traitement de l’amincissement des mollet. Le Botox est particulièrement efficace dans le traitement des rides de la patte d'oie.

Il faut savoir qu’un peeling peut être plus approprié dans le traitement des ridules fines au niveau des paupières inférieures, qu’une blépharoplastie sera plus indiquée pour les patients qui présentent un excès cutané au niveau des paupières et qu’un lifting temporal sera plus indiqué en cas de relachement cutané latéral au niveau de cette patte d’oie et pour remonter la queue du sourcil.

Selon les indications, une injection de Toxine Botulique (Botox®, Vistabel®, Bocouture®, Dysport® Azzalure®) peut être réalisée sans anesthésie.

2. Le résultat de l'intervention

Le résultat de l’intervention est visible à partir du 3e ou du 4e jour et s’installe totalement en une quinzaine de jours.

Comme pour tout acte de médecine esthétique, le résultat n’est pas définitif. Il est nécessaire de précéder à d’autres injections pour faire perdurer le résultat obtenu par une injection de Botox :

  • La première année, le résultat d’une injection dure entre 4 et 5 mois (3 injections dans l’année au maximum)
  • La deuxième année, le résultat se maintient environ 6 mois (2 injections dans l’année en moyenne)
  • A partir de la troisième année, une à deux injections annuelles d’entretien permettent de conserver le résultat souhaité selon les cas.

Suites d'une injection de botox au niveau du contours des yeux :

Une légère rougeur ou un petit œdème peuvent apparaître pendant quelques heures au niveau des zones traitées.

La reprise des activités quotidiennes est possible immédiatement après l’intervention en dehors d’une activité sportive intense.

Contre-indications :

  • Hypersensibilité à la toxine botulique.
  • La prise récente (dans les 10 jours précédent l’intervention) d’aspirine ou de corticoïdes est à proscrire.
  • Période de grossesse ou d’allaitement.
  • Les maladies cutanées inflammatoires doivent être traitées préalablement au traitement.

3. L’intérêt de réaliser cet acte médical avec un chirurgien plasticien

Dans la mesure où une injection de toxine botulique est un acte de médecine esthétique et non de chirurgie esthétique, il peut être réalisé par d’autres praticiens.

La chirurgie plastie, esthétique et reconstructrice est la seule spécialité médicale en France qui forme à l’ensemble des traitements médicaux et chirurgicaux esthétiques possibles. Un chirurgien plasticien sera alors mieux à même de proposer aux patients une approche diagnostique et thérapeutique globale.

La connaissance de l’anatomie du visage qu’il a acquis lors de sa formation ainsi que l’expérience acquise dans le cadre des interventions de chirurgie du visage qu’il a pratiqué lui permet une maîtrise tri-dimensionnelle du visage. Ainsi, il sait exactement dans quelle partie du visage il doit effectuer les injections en fonction du souhait et de l’anatomie du patient.

En tant que chirurgien esthétique, il sera en mesure d’expliquer et de proposer aux patients les alternatives thérapeutiques à l’injection de toxine botulique. Lors de la consultation, il pourra conseiller le traitement des rides le plus adapté à l’anatomie d’un patient :

  • Les différents types de lifting, qui consiste à « remonter » les rides relâchées.
  • Laser, peeling ou dermabrasion permettant de « lisser » les rides
  • Lipostructure qui consiste à combler les rides par de la graisse (les propres cellules graisseuses de la patiente ou du patient)
  • Utilisation d’un produit de comblement tel que l’acide hyaluronique ou le collagène

Dans la mesure où chaque acte présente ses avantages et ses inconvénients, un chirurgien esthétique pourra proposer une réponse au désir du patient en optimisant le rapport bénéfices / risques.

Partager :
Dr Cédric Kron, chirurgien esthétique à Paris
Dr Cédric Kron - Chirurgien esthétique à Paris

Ancien Interne Médaille d'Or de Chirurgie et Chef de Clinique des Hôpitaux de Paris, le Dr C. Kron est qualifié en Chirurgie Plastique, Reconstructrice et esthétique. Il exerce son activité de chirurgien esthétique à Paris, dans un centre entièrement dédié à une prise en charge globale et sur-mesure du visage et du corps.