nez

Rhinoplastie : Chirurgie esthétique du nez

Rhinoplastie : Chirurgie esthétique du nez

Le nez constitue un des éléments les plus importants de l'harmonie d'un visage. C'est cette harmonie qui est à l'origine de la séduction d'un visage et non pas la juxtaposition d'éléments standardisés. Une rhinoplastie est un traitement de chirurgie esthétique du nez qui permet d’obtenir un visage plus équilibré tout en conservant son aspect naturel. Une rhinoplastie « réussie » est une rhinoplastie qui évite les stéréotypes et rétablit l'harmonie du visage.

En résumé : la rhinoplastie

  • Indication : Pour les patient(e)s qui souhaient modifier la forme de leur nez de façon à le rendre plus harmonieux avec l'ensemble du visage.
  • Résultat : Naturel à partir d’un mois - Résultat final entre 6 mois à 12 mois.
  • Anesthésie : Générale
  • Douleur : Entre 1 et 2/10
  • Cicatrices : Invisibles par « voie fermée » (dans les narines), très discrètes par « voie ouverte » (juste une petite cicatrice sous le milieu du nez)
  • Convalescence : Entre 7 et 15 jours du fait des ecchymoses, retrait des mèches le jour même avant la sortie, retrait de l’attelle à J+4.
  • Reprise du sport : Progressive à partir de 4 semaines.
  • Temps opératoire : 90 minutes
  • Hospitalisation : Ambulatoire

Le principe d'une rhinoplastie

Une rhinoplastie doit faire évoluer le nez d’un patient plus qu’elle ne doit opérer un changement radical du visage. Lors d'une intervention de chirurgie du nez, il est essentiel d’éviter de tomber dans le stéréotype du nez « refait ».

Toute rhinoplastie doit être personnalisée. Lors d’un examen préopératoire, le chirurgien émet les suggestions qui lui paraissent souhaitables en fonction du désir du patient et de la structure anatomique de son visage. Parfois, seule une modification de la pointe du nez est suffisante pour équilibrer un visage.

Le résultat d'une rhinoplastie est prévisible en fonction de l'épaisseur de l'os et des cartilages, l'épaisseur, la qualité de la peau ou encore l’âge et l’hérédité. La peau est un facteur essentiel pour l'évolution d'une rhinoplastie : une peau épaisse pourra, par exemple, limiter les possibilités d’affinement de la pointe du nez.

En fonction du désir du patient et de son anatomie faciale, une rhinoplastie peut être accompagnée d’actes portant sur d’autres éléments du visage afin d’optimiser le résultat esthétique. Ainsi, le menton peut être augmenté ou diminué dans le même temps opératoire pour récréer des volumes ou des courbes en harmonie avec le reste du visage.

Autres options opératoires :

Chez certains patients présentant des caractéristiques anatomiques particulières, il est possible de corriger une déformation du nez sans avoir recours à une intervention chirurgicale mais par injection d'acide hyaluronique : on parle alors de rhinoplastie médicale ou de rhinoplastie sans chirurgie.

Chez les patients qui présentent une déviation de la cloison nasale, une rhinoplastie chirurgicale pourra être associée à une septoplastie : on parle alors de rhinoseptoplastie.

Simulation du résultat d'une rhinoplastie :

Le Docteur Kron utilise des outils de photographie numérique 3D (Vectra XT) permettant d’effectuer des simulations du résultat d’une rhinoplastie avec mesures quantitatives des volumes et des dimensions à modifier.

Mesures par simulation 3D des volumes à réduire lors d'une rhinoplastie
Mesures par simulation 3D des volumes à réduire dans une rhinoplastie

Suites opératoires d'une chirurgie esthétique du nez

Une rhinoplastie est généralement pratiquée sous anesthésie générale. Une anesthésie locale stricte ou assistée est envisageable dans certains cas, en particulier pour une correction de la pointe du nez.

L’hospitalisation est généralement d’une nuit sauf quand les gestes chirurgicaux sont limités (l’intervention est alors réalisée en ambulatoire).

Cicatrices :

Les plus souvent, une chirurgie esthétique du nez est réalisée par des incisions situées à l’intérieur du nez. Les cicatrices sont donc « invisibles ». Dans certains cas, des petites cicatrices extérieures (à la base des narines) peuvent être nécessaires.

Douleur :

Les suites opératoires d’une rhinoplastie sont généralement simples. Il s’agit d’une intervention peu douloureuse. La gêne postopératoire est principalement liée au port du pansement nasal et aux mèches. Le pansement nasal est conservé pendant une semaine environ. Des mèches sont nécessaires lorsqu’on opère la cloison nasale. Dans la très grande majorité des cas, celles-ci sont enlevées le lendemain de l’intervention avant la sortie de la clinique.

Un inconfort de courte durée peut survenir mais celui-ci sera limité par un traitement médicamenteux adapté visant, essentiellement, à réduire la réaction œdémateuse.

Pendant les premières semaines qui suivent l’intervention, des ecchymoses se manifestent et le nez reste gonflé, pouvant provoquer une certaine gêne respiratoire. La durée de ce phénomène varie considérablement en fonction des patients et de l’intervention pratiquée.

Après une chirurgie esthétique du nez :

Une vie normale peut reprendre dans les jours qui suivent l’intervention. Pendant le premier mois, les activités sportives doivent être réduites car le nez ne devient véritablement solide que 3 à 4 semaines après l’intervention. Ensuite, une activité sportive normale peut reprendre bien qu’il faille éviter les sports qui comportent des risques de chocs sur le nez (cette partie du corps était très fragile dans tous les cas).

L'exposition au soleil est possible dès que les ecchymoses ont disparu.

Pour la plupart des patients, le nez retrouve une apparence tout à fait satisfaisante dans les 10 jours qui suivent l’intervention. Entre 5 à 8 mois sont nécessaires pour que les modifications les plus subtiles du nez se manifestent et qu'il retrouve sa souplesse.

Quels sont les risques lors d'une rhinoplastie ?

Pour prévenir tout risque dans le cadre d'une chirurgie esthétique du nez, un bilan biologique préopératoire et dans certains cas cardiovasculaire est nécessaire. Pour éviter les risques hémorragiques, il est forcement déconseillé de prendre de l’aspirine ou l’un de ses dérivés pendant la semaine qui précède l’intervention et celle qui la suit.

Un saignement nasal représente le risque le plus fréquent mais reste extrêmement rare. Il est habituellement stoppé par des méthodes simples.

Le risque d’infection est très exceptionnel et peut être traité par antibiotique.

Fumer augmente le risque de complications chirurgicales de toute chirurgie. Arrêter de fumer 6-8 semaines avant l'intervention élimine ce risque supplémentaire. Si vous fumez, parlez-en à votre médecin, votre chirurgien et votre anesthésiste ou appelez la ligne Tabac-Info-Service au 3989 pour vous aider à réduire les risques et mettre toutes les chances de votre côté.

Résultat en photo avant-après : rhinoplastie

Résultat obtenu suite à une rhinoplastie chez une jeune femme de 20 ans
Photo avant-après d'une rhinoplastie

Résultat obtenu suite à une rhinoplastie chez une jeune femme de 20 ans
Photo avant-après d'une rhinoplastie

Avant - Après du résultat d'une chirurgie esthétique du nez pour supprimer une bosse sur le nez

> Consulter la galerie avant-après dédiée à la rhinoplastie

> Consulter la fiche de la SOFCPRE

Partager :
Dr Cédric Kron, chirurgien esthétique à Paris
Dr Cédric Kron - Chirurgien esthétique à Paris

Ancien Interne Médaille d'Or de Chirurgie et Chef de Clinique des Hôpitaux de Paris, le Dr C. Kron est qualifié en Chirurgie Plastique, Reconstructrice et esthétique. Il exerce son activité de chirurgien esthétique à Paris, dans un centre entièrement dédié à une prise en charge globale et sur-mesure du visage et du corps.