cernes

Lifting malaire : Chirurgie des cernes creux et des pommettes

  • Cernes
  • Lifting malaire : Chirurgie des cernes creux et des pommettes

Un lifting malaire (ou lifting centro-facial) est une intervention de chirurgie d’embellissement du regard et de rajeunissement de la partie centrale du visage. À la différence de la blépharoplastie inférieure, un lifting malaire n’agit pas uniquement sur les paupières inférieures et les cernes en creux ou pleins, mais sur l’ensemble du tiers central du visage (pommettes, sillons nasogéniens). Il a pour objectif de restaurer l’harmonie originale du centre du visage d’une manière naturelle et durable.

Qu’est-ce qu’un lifting malaire ?

On parle souvent d’une manière générale de « lifting du visage » pour désigner les opérations de chirurgie esthétique qui corrige le vieillissement et l’affaissement des tissus du visage. Il n’existe pourtant pas une technique unique de lifting du visage, mais plusieurs techniques qui répondent à différentes indications.

Les différents types de lifting

Les deux principales techniques sont le lifting cervico-facial et le lifting centro-facial (lifting malaire).

Le lifting cervico-facial corrige le relâchement cutané et musculaire au niveau du visage et du cou et termine son action au niveau des tempes. Le Dr Kron pratique le lifting cervico-facial en utilisant la technique du lifting du visage LVPA (Long vertical Profond Antérieur). Cette technique permet d’obtenir un résultat très significatif, durable, avec des suites simples et des cicatrices quasi invisibles.

Le lifting malaire agit quant à lui sur le tiers médian du visage : les pommettes, le creux des cernes et les paupières inférieures.

Pour quel(s) patient(s) ?

Un lifting malaire ne transforme pas les traits du visage, mais corrige l’affaissement du tiers central du visage causé par le vieillissement et le relâchement des tissus.

Un lifting malaire est indiqué chez les patients qui souhaitent :

  • Retirer les excès de peau situés sur les paupières inférieures,
  • Corriger des cernes creux particulièrement prononcés,
  • Supprimer les excès graisseux au niveau des poches palpébrales,
  • Rehausser leurs pommettes,
  • Réduire les sillons nasogéniens (situé sous le nez),
  • Remonter les sillons infra-palpébraux (la ligne sous les yeux).

Indication pour les patients qui souhaitent corriger des cernes creux :

Un lifting malaire permet de repositionner les pommettes, remonter le sillon nasogénien et de traiter les cernes. Le lifting malaire peut à la fois traiter les cernes creux (s’expliquant par une fonte des graisses sous l’œil et un relâchement des tissus) ou les cernes pleins (causés par la ptôse de ces graisses avec le relâchement cutané).

Les cernes creux et les pommettes peuvent être corrigés par un lifting malaire

Un lifting malaire est indiqué chez des patients qui présentent des cernes creux et qui souhaitent les traiter dans le même temps opératoire qu’un affaissement des pommettes.

Si le patient souhaite uniquement corriger des cernes creux, on peut envisager une lipostructure des cernes creux, une blépharoplastie inférieure ou un comblement des cernes par injections d’acide hyaluronique comme traitements alternatifs.

Le déroulement d’un lifting malaire

Anesthésie

Un lifting malaire est généralement réalisé sous anesthésie locale assistée ou générale au masque laryngé.

Le geste chirurgical lors d’un lifting malaire :

Un lifting malaire implique deux incisions permettant un décollement puis un redrapage de la peau.

  1. La première incision est effectuée au niveau de la paupière inférieure. Réalisée sous les cils, cette incision se prolonge dans la patte d’oie pour rester la plus discrète possible.
  2. La seconde incision est effectuée au niveau de la partie chevelue de la tempe.
  3. Parfois le Dr Kron utilise uniquement l’incision de lifting sans cicatrices sous les paupières.
  4. Le chirurgien procède ensuite à un décollement « profond » de la région des pommettes.
  5. Une suspension verticale des pommettes est réalisée.
  6. La peau excédentaire de la paupière est enlevée une fois que le nouveau positionnement des pommettes est établi.

Suites opératoires d’un lifting malaire

L’intervention est réalisée le plus souvent en ambulatoire (sortie de la clinique le jour même de l’intervention). Lorsque d’autres gestes chirurgicaux sont associés, une hospitalisation d’une nuit peut s’avérer nécessaire.

Douleurs :

Les douleurs post-opératoires d’un lifting malaire sont modérées et peuvent être gérées par des antalgiques simples.

Les suites opératoires sont essentiellement marquées par l’apparition d’un œdème (gonflement) et d’ecchymoses (bleus) au niveau de la région traitée. Leur importance et leur durée sont très variables d’un patient à un autre et sont habituellement résolutifs entre 2-3 semaines. Dans 30% des cas cependant, un œdème malaire peut persister plus longtemps, jusqu’à 3-4 mois.

Les fils sont généralement retirés vers le 4e jour après l'intervention.

Les stigmates de l'intervention s'atténuent progressivement, permettant le retour à une vie quotidienne normale après quelques jours (5 à 15 jours selon les individus et les gestes chirurgicaux associés).

Cicatrices induites par un lifting malaire :

Les cicatrices peuvent rester un peu rosées durant les premières semaines, mais le maquillage des paupières est rapidement possible (habituellement dès le 7ème jour). Une légère induration des zones décollées peut persister quelques mois, mais celle-ci n’est pas perceptible par l'entourage.

Les cicatrices inhérentes à l’incision sont peu visibles dans la mesure où elles sont dissimulées sous les cils et dans les cheveux.

L’intervention ne présente pas de risques particuliers, mais il faut néanmoins considérer les risques liés à tout acte chirurgical (cf. Les Risques en chirurgie).

Résultat d’un lifting malaire sur les cernes creux

Le résultat d’un lifting malaire peut s’apprécier après la disparition des stigmates liés à l’intervention, après quelques semaines.

Le résultat peut être considéré comme définitif après 6 à 12 mois.

Un lifting malaire permet d’obtenir un résultat harmonieux et naturel par son action de traction verticale des tissus vers le haut des pommettes.

Il permet de corriger dans un même temps opératoire les cernes creux (par un repositionnement d’un volume graisseux sur le rebord orbitaire inférieur), l’affaissement des pommettes ainsi que le creusement des sillons nasogéniens.

En résumé : le lifting malaire

  • Indication : Correction du relâchement du tiers moyen du visage (cernes creux, pommettes, sillons nasogéniens)
  • Résultat : Naturel après 6 à 8 semaines - Final après 3 à 6 mois
  • Anesthésie : Générale au masque laryngé (plus légère) ou locale assistée
  • Douleur : 2 à 3/10
  • Cicatrices : Peu visibles (dissimulés sous les cils et dans les cheveux)
  • Convalescence : Entre 7 et 21 jours
  • Reprise du sport : 2-3 semaines après l'intervention
  • Temps opératoire : entre une et deux heures
  • Hospitalisation : Ambulatoire (sortie 4-6 h après l'intervention). Hospitalisation d’une nuit parfois si d’autres gestes chirurgicaux sont associés.
Partager :
Dr Cédric Kron - Chirurgien esthétique à Paris

Membre de l’Académie Nationale de Chirurgie, Ancien Interne Médaille d'Or de Chirurgie et Chef de clinique des Hôpitaux de Paris, le Dr Kron est qualifié en Chirurgie Plastique, Reconstructrice et esthétique. Il exerce son activité de chirurgien esthétique à Paris, dans un centre dédié à une prise en charge sur-mesure du visage et du corps.